Aller au contenu principal

Développement économique dans l'Embrunais

-A +A

Les zones d'activités artisanales

 

 

Depuis le 1er janvier 2017, les zones d’activités entrent dans le champ de la compétence obligatoire de la CCSP (loi NOTRe):

« Actions de développement économique ; création, aménagement, entretien et gestion de zones d'activité industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire ou aéroportuaire ; politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales d'intérêt communautaire ; promotion du tourisme, dont la création d'offices de tourisme ».

 

 

 

 

 

 

Ainsi la Communauté de Communes de Serre-Ponçon gère aujourd’hui :

  • 2 zones d’activités communautaires situées sur la commune d’Embrun :

-Entraigues II  (24 lots dont 3 disponibles

-Pralong "Filière bois" (14 lots dont 1 disponible)

  • 7 zones d’activités communales mises à disposition :                                            

-Entraigues I– commune d’Embrun et de Baratier  (23 lots, pas de disponibilité)

-Portes du Lac – commune de Baratier (33 lots, pas de disponibilité)

-Les Moulins – commune de Crots (18 lots, pas de disponibilité)

-La Paroisse – commune de Savines le lac (13 lots, pas de disponibilité)

-Grand’Ile Nord– commune de Chorges (26 lots dont 7 disponibles)

-Pré Marchon – commune de Chorges (5 lots, pas de disponibilité)

-Baie Saint-Michel – commune de Chorges (4 lots dont 3 disponibles)

 

Une Plateforme Bois Déchiqueté

Les Actions de la Communauté de Communes de l'Embrunais en faveur du Développement Economique :

Ce site permet de créer des plaquettes de bois déchiqueté, c'est-à-dire de larges copeaux de bois, combustible nécessaire pour faire fonctionner les chaudières automatique au bois et les réseaux de chaleurs.

Sur cette plateforme, on broie du bois rond en paillettes de 5 à 7cm de long et on le fait sécher 2 à 3 mois afin d’avoir une humidité maximale de 30%.
Pour créer cet équipement, la Communauté de communes de l'Embrunais a conservé un lot de 5000m² situé sur la ZA de Pralong (spécialisé sur la filière bois).

Plusieurs réseaux de chaleurs fonctionnent ou sont en projet au niveau de l’Embrunais :

La chaufferie de l’hôpital, 43 tonnes de plaquettes, qui fonctionne depuis l’hiver 2007.
Le réseau de chaleur de l’espace Delaroche, 290 tonnes de plaquettes, qui fonctionne depuis l’hiver 2008. Il dessert 6 bâtiments publics.
Le réseau de chaleur du quartier de la gare qui desservira 20 bâtiments publics et des immeubles, et prévoie une consommation de 1 200 tonnes. 

D’autres projets sur les communes des Orres (avec la réalisation d’équipement touristique, lotissement privé) et de Baratier sont en discussion.

La consommation de bois déchiqueté constitue un potentiel économique sur l’Embrunais et il était nécessaire de sécuriser l’approvisionnement en combustible.
L’idée poursuivie par les élus est donc de s’appuyer sur ce besoin de consommation tout en permettant une meilleure exploitation des forêts locales et de conforter les entreprises intervenant dans la création de ce combustible (exploitant forestier, broyeur, transporteur). 
Le bois énergie est perçu comme un levier de développement économique garant de la cohésion sociale et notre environnement.